Loading...
AFFICHAGES
VUE GLOBALE
POINT PAR POINT
DYNAMIQUE
DATES
ANIMAUX
created by Antek-Studio
Sur la carte, cliquez sur cette image

pour avoir des informations sur l'animal marqué.
Nom commun:
Nom scientifique:
Age:-
Taille:-
Poids:-
Sexe:-
 
Date de capture:
Bateau:
Type de balise:
N° de balise:
Dernière détection:-
Distance parcourue:-
 
 
logotype
Sélectivité de la flottille palangrière française ciblant le thon rouge dans le Golfe du Lion
Suivez-nous

Le Projet SELPAL

Le projet SELPAL concerne la flottille palangrière ciblant le Thon Rouge (Thunnus thynnus) dans le Golfe du Lion.

Ce métier est en développement depuis quelques années. En 2014, sur la façade méditerranéenne française, 87 navires pratiquent cette activité. Ces bateaux opèrent à partir du mois d'avril jusqu'à épuisement du quota (autour de novembre/décembre). Les pêcheurs disposent d'un quota de thon rouge attribué annuellement. En 2014, il s'élevait à 230 tonnes, soit un chiffre d'affaire global pouvant être estimé à 2 millions d'euros. Au total, une cinquantaine de palangriers et ligneurs sont actifs au sein des deux Organisations de Producteurs (OP) membres de l'Association Méditerranéenne des Organisations de Producteurs (AMOP). En 2014, 33 navires sont enregistrés à l'OP Sa.Tho.An pour un quota de 136 tonnes, et 20 à l'OP du Sud pour un quota de 77 tonnes.

Malgré ce développement, les techniques, les zones de pêche et plus généralement la dynamique de la flottille palangrière sont encore peu étudiés. De par le monde, la palangre "pélagique" est source de prises accessoires: poissons ciblés mais de petites tailles, requins, raies, oiseaux marins et plus rarement tortues marines. Toutefois, il convient de ne pas généraliser, ces captures varient beaucoup en fonction du type de palangre utilisé (de surface/profonde), de la stratégie de pêche (jour/nuit), des zones géographiques et des saisons où les opérations de pêche sont menées.

C'est pourquoi, il est important d'avoir une connaissance préalable et approfondie des captures et de mettre en place des mesures adéquates et proportionnées lorsque cela s'avère nécessaire. La généralisation de mesures de limitation de captures accidentelles à un niveau européen ne pourra se faire sans passer au préalable par des solutions locales, adaptées à chaque pêcherie, et proportionnelles au risque identifié.

En Méditerranée, les mesures pour limiter ce type de captures relèvent d’une approche raisonnée et concertée avec les scientifiques. Le succès du projet repose principalement sur la participation active des professionnels des pêches maritimes, indemnisés à hauteur de leur engagement dans le programme.

Le projet SELPAL est mis en œuvre, pour une durée de 2 ans, par l'AMOP - Association Méditerranéenne des Organisations de Producteurs - dans le cadre des actions de développement et de soutien des pêcheries méditerranéennes françaises, grâce au soutien de l'association France Filière Pêche (FFP), et du Conseil Régional de l'Hérault et du Conseil Régional des Pyrénées Orientales -mais égalementen partenariat avec l'IFREMER et le CEPRALMAR

Les objectifs

  • Quantifier l’impact de la pêcherie palangrière ciblant le thon rouge sur les espèces sensibles;
  • Tester des mesures pour augmenter la sélectivité de la palangre;
  • Atténuer les impacts défavorables : amélioration des connaissances biologique et écologique des espèces sensibles dans le Golfe du Lion. 

Les résultats attendus 

  • La connaissance de l’activité: techniques, stratégies, effort et zones de pêche;
  • L’étude la sélectivité de l’engin de pêche;
  • L’évaluation des risques d’interactions entre la palangre et les espèces sensibles;
  • Le test de mesures d’atténuation;
  • L’estimation de la mortalité du requin peau bleue, recensement des zones d’habitat, estimation du temps de résidence et des mouvements de l’espèce;
  • La proposition de mesures de gestion;
  • La création d’un guide de bonnes pratiques;
  • L’animation d’un atelier de travail pêcheurs/scientifiques traitant des méthodes pour réduire la mortalité des espèces sensibles.

 

Diffusion des informations à la profession

Une liste de bonnes pratiques faciles à mettre en œuvre par la profession sera diffusée à l’issu du projet.

Il sera, par exemple, encouragé un changement de zone de pêche lorsque la densité d’espèces sensibles est trop élevée, l’utilisation d’outils et de méthodes adaptées pour manipuler et remettre à l’eau les individus capturés accidentellement, etc.

Confidentialité des données

Les données acquises dans le cadre de ce projet sont la propriété conjointe de l’AMOP et de l’IFREMER. Elles sont anonymes et traitées de façon agrégées. Leur diffusion ne fait l’objet d’aucune divulgation de nature à remettre en cause la confidentialité des données individuelles. 

 Plateforme de suivi

Ce site utilise la plateforme développée par IFREMER et l'Association Stellaris dans le cadre d'une étude sur l'écologie des requins peau bleue.