Loading...
AFFICHAGES
VUE GLOBALE
POINT PAR POINT
DYNAMIQUE
DATES
ANIMAUX
created by Antek-Studio
Sur la carte, cliquez sur cette image

pour avoir des informations sur l'animal marqué.
Nom commun:
Nom scientifique:
Age:-
Taille:-
Poids:-
Sexe:-
 
Date de capture:
Bateau:
Type de balise:
N° de balise:
Dernière détection:-
Distance parcourue:-
 
 
logotype
Sélectivité de la flottille palangrière française ciblant le thon rouge dans le Golfe du Lion
Suivez-nous

L’espèce ciblée par les palangriers

Le thon rouge

Poisson pélagique emblématique, le thon rouge, Thunnus thynnus, est une ressource partagée, à haute valeur marchande. Ciblé par la flottille palangrière dans le Golfe du Lion, sa pêche est très réglementée avec des quotas très stricts de manière à ce que l’espèce repeuple les eaux méditerranéennes (pour plus d’informations, consultez la page Facebook «Thon Rouge de Ligne».

 

Les espèces accessoires

Les espadons

L’espadon (Xiphias gladius) figure parmi les espèces de poissons à rostre les plus exploitées. Le principal engin utilisé est la palangre. D’après la Commission Internationale pour la Conservation des Thonidés de l'Atlantique ou ICCAT, la réduction des prises accessoires de juvéniles pourrait avoir un impact positif sur les stocks de cette espèce (recommandation 13-04).

Les requins et les raies

Les sélaciens font partis des captures accessoires de la flottille palangrière française de Méditerranée.

La raie pastenague violette pélagique (Pteroplatytrygon violacea) est fréquemment pêchée (en nombre), mais elle n'est pas commercialisée. 

Le requin peau-bleue (Prionace glauca) et, plus rarement, le requin renard commun (Alopias vulpinus) sont commercialisés même si certains pêcheurs ne les montent pas sur le pont et les rejetent vivants à la mer. Le requin renard à gros yeux (Alopias superciliosus) est quant à lui interdit de commercialisation (recommandation 12.05).

La biologie et l’écologie de ces espèces sont peu étudiées en Méditerranée, les statistiques de pêche sont incomplètes et l’impact de la flottille palangrière sur les stocks pas encore établi. 

Les tortues marines

Les tortues marines sont considérées dans la bibliographie scientifique comme des espèces sensibles, notamment la tortue caouanne (Caretta caretta) qui est la plus fréquente en Méditerranée occidentale.

Bien qu'aucune prise, par les palangriers ciblant le thon rouge et l’espadon, ne soit signalée dans le Golfe du Lion, il convient de collecter des informations sur les déplacements horizontaux des tortues et sur leur utilisation de la colonne d’eau afin de diminuer la probabilité des captures accidentelles (recommandation 13-11).

Les oiseaux de mer

En Méditerranée, plusieurs espèces d’oiseaux marins sont susceptibles d’être capturés par les palangriers. Ces prises accessoires constituent un réel problème, tant au niveau de la conservation (réduction des populations), que pour la rentabilité des opérations de pêches (efficacité de l’engin de pêche) (recommandation 11-09). L'adoption de mesures d'atténuation pour réduire ces prises est donc porteuse d'avantages.

Les actions menées

Des solutions technologiques existent pour augmenter la sélectivité, éviter les captures d'espèces commerciales de petites tailles et/ou d’espèces non ciblées, et diminuer les taux de mortalité.

Dans ce projet, un certain nombre d’actions sont menées pour développer et mettre en œuvre ces solutions :

Les carnets de pêche

Les navires de pêche participent à la collecte des données, ils remplissent à chaque opération de pêche des formulaires pour définir l’effort de pêche et le taux de mortalité des espèces sensibles.

Le marquage

Des marquages sont réalisés par les scientifiques embarqués. Plusieurs types de marques peuvent être utilisés en fonction de l’espèce, de la taille, et du type d’information que l’on souhaite acquérir. Elles sont conçues pour l’étude des mouvements horizontaux et verticaux ainsi que du comportement de nage. Elles sont programmées pour enregistrer des informations pendant plusieurs mois. Enfin, certaines marques sont conçues pour estimer le taux de mortalité des individus relâchés vivants.

Les études génétiques

Ce programme permettra également de caractériser le stock de requin peau bleue capturé par cette flottille.

En effet, une analyse de données de recapture de requins peau bleue marqués à l’aide de marques classiques (dites « spaghetti ») entre 1962 et 2000, en Méditerranée et dans l'océan Atlantique, montre que les spécimens méditerranéens sont plus résidents que des visiteurs occasionnels. Les populations de Méditerranée et d'Atlantique Nord sont considérées comme indépendante. Cependant, l’importance des échanges entre ces populations et leur interdépendance ou indépendance démographique sont faiblement comprises à ce jour.

Concernant la gestion des pêches, la confirmation de cette hypothèse est primordiale. L’utilisation de marqueurs génétiques permettra de confirmer ou non l’existence d’un stock Méditerranéen mais aussi de savoir si ce stock a connu une réduction de taille ces dernières années.

Le test de matériel adapté

Le programme permet l’acquisition de matériel présentant de nombreux avantages en termes de sécurité, gain de temps, etc… Des dégorgeoirs, des pinces coupantes à manche, facilitant la libération rapide et sans danger des prises accessoires sont, par exemple, distribués et testés par la profession.

Le test de systèmes d’effarouchement sur les oiseaux de mer 

Les prises ont généralement lieu au moment de la mise à l’eau de la ligne, lorsque les oiseaux plongent pour attraper les appâts. Les lignes d’effarouchement seront construites par les pêcheurs et déployées pendant le filage pour réduire les captures accidentelles. Le nombre de captures accessoires est toutefois consigné par les pêcheurs dans les carnets de pêche.